Travail et chaleur

En période de fortes chaleurs (canicule), tous les salariés sont exposés de façon saisonnière. La pénibilité du travail sera liée aux conditions d'isolation de leur poste par rapport à la température ambiante et sera majoré sur les postes avec production de chaleur et/ou nécessitant une activité physique.
Certaines professions sont plus exposées que d'autres aux effets de la canicule de fait qu'une partie de leur activité se fait directement en extérieur.

Le risque d’accidents du travail est fortement accru du fait de la perte de vigilance liée à la chaleur. Le travail par forte chaleur, en omettant de boire suffisamment de liquides, est la principale cause de troubles physiques tels que des malaises, des syncopes, des syndromes d'épuisement, de déshydratation...

 

Définition

Le travail à la chaleur n'a pas de définition réglementaire. Toutefois le travail pour des températures > 30° pour une activité sédentaire, et 28° pour un travail nécessitant une activité physique, peut être considéré comme du travail à la chaleur avec les risques que comporte un bilan thermique positif pour l'organisme.

 

Rappel physiologique

L'homme est un homéotherme, c'est à dire que son organisme réagit pour maintenir sa température centrale stable quel que soit le milieu.
Les échanges thermiques entre l'homme et son milieu sont : la conduction : transmission de la chaleur par contact entre le corps et les objets
la convection : transmission de la chaleur d'un objet au corps par l'intermédiaire d'un fluide (eau, air...)
le rayonnement : transmission de la chaleur d'un corps chaud vers un corps moins chaud par des ondes électromagnétiques

Et pour rétablir l'équilibre thermique l'organisme fait appel à 2 mécanismes : l'augmentation du débit sanguin pour favoriser la perte de chaleur cutanée et pulmonaire
la sudation qui favorise le rafraîchissement cutané par évaporation mais entraîne une perte d'eau et de sel

Il y a risque lorsque la capacité d'adaptation de l'organisme humain est dépassée.
Par ailleurs l'exposition à la chaleur entraîne un ralentissement psychomoteur avec détérioration de la perception, de la réactivité et de la précision.

 

Professions concernées

En période de fortes chaleurs (canicule) tous les salariés sont exposés de façon saisonnière. La pénibilité du travail sera liée aux conditions d'isolation de leur poste par rapport à la température ambiante et sera majoré sur les postes avec production de chaleur et/ou nécessitant une activité physique.

Certaines professions sont plus exposées que d'autres aux effets de la canicule de fait qu'une partie de leur activité se fait directement en extérieur :

  • Travailleurs du BTP
  • Travailleurs agricoles
  • Salariés du transport et VRP

Enfin un certain nombre de professions travaillent à la chaleur de façon plus ou moins permanente par exemple :

  • Les métiers du textile, de la teinturerie et de la blanchisserie
  • Certains postes industriels : fondeurs, verriers, soudeurs
  • Certains métiers de l'alimentation (boulangers, cuisiniers)
  • Les mineurs
  • Les pompiers

 

soleil

Le SIST VO

Centre Médical d'Argenteuil

84 bis boulevard Héloïse
95100 Argenteuil

Tel : 01 34 34 12 72
Fax : 01 34 34 12 71
sist_argenteuil@sante-au-travail.fr