Obligation de sécurité : l'employeur en première ligne ! Interview de Jacky Depierre, Président du SIST VO, pour Agir Mag

Droit d'auteur: shawnhempel / 123RF Banque d'images

Aujourd'hui, l'employeur ne peut plus ignorer sa responsabilité en matière de sécurité au travail et de management des risques professionnels. Il en est à la fois le garant et le premier préventeur...

" Nous sommes là pour aider l'employeur "

 

Agir Mag : Que signifie le fait de "conseiller" l'employeur ?

Jacky Depierre : Notre rôle de conseiller implique que nous pouvons informer, aider et accompagner les employeurs dans la mise en oeuvre d'actions en faveur de la santé et sécurité au travail. Les compétences d'un service de Santé au Travail Interentreprises sont à la fois médicales, techniques et organisationnelles. Elles permettent de proposer la prestation la plus adaptée pour mettre en place la solution de prévention la plus efficace.

Il est nécessaire de remarquer que "conseiller" ne signifie pas "contrôler". Nous sommes là pour aider l'employeur à mieux prévenir et gérer les risques professionnels.

 

Agir Mag : Comment se traduit l'aide apportée aux entreprises ?

JD : Les SSTI sensibilisent les employeurs et les accompagnent dans les démarches d'inventaire des risques professsionnels existants dans l'entreprise. 

Notre mission :  c'est aider à l'évaluation des risques professionnels. Notre cible est donc naturellement le Document Unique (DU) avec toutes ses déclinaisons en fonction des typologies de métiers présents dans l'entreprise.

Nous mobilisons toute une équipe de préventeurs (ergonomes, psychologues, toxicologues, métrologues... ) pour travailler sur l'identification des risques professionnels . Ces interventions impliquent le médecin du travail (en tant que chef d'équipe), son équipe de préventeurs et les relais de l'entreprise (CHSCT, délégués du personnel, employeur).

Tout en repassant par la matrice du DU, nous mettons en oeuvre des protocoles spécifiques qui couvrent les champs de la prévention, de l'information et de la formation.

Il convient de noter que la sécurité repose sur le socle du DU et de ses corollaires, en particulier la fiche d'entreprise.

 

Agir Mag : La prévention primaire reste l'objectif premier ?

J.D : Evidemment. Il faut anticiper les dangers. Dans les SSTI, nous sommes des "sismologues". Nous mesurons et lançons des alertes. Nous introduisons, par exemple, de la métrologie, c'est à dire que nous améliorons ce qui se mesure (bruit, lumière, éclairage, postures au travail...).

La sécurité est souvent constituée de "petits détails" que le dirigeant ne va pas apercevoir. Négligés, ils peuvent aboutir à des maladies professionnelles qui engageront la responsabilité de l'employeur. A partir de ce constat, nous disons systématiquement aux entreprises que le coût de la prévention est inférieur à celui de la réparation. Supprimer ou réduire les risques à la source est le plus sûr moyen d'éviter la réparation.

 

Agir Mag : Pourquoi prioriser les "actions de prévention collectives" ?

J.D : La sécurité doit impliquer tout le monde, et il est nécessaire de provoquer une prise de conscience générale. A ce titre, les actions de prévention collective vont refléter l'ensemble des prismes des risques existants dans une organisation.

Si l'approche est collective, elle ne néglige pas pour autant les risques spécifiques à chaque métier. Ces actions ont pu se développer dans les petites entreprises grâce à l'avènement du référent santé au travail. Son rôle est primoridal car les médecis et préventeurs ont désormais un interlocuteur privilégié. En augmentant la qualité des coopérations, on améliore la sécurité dans le travail. Pour rappel, le petit Robert définit la sécurité comme "l'état d'esprit confiant et tranquille de celui qui se croit à l'abri du danger...".

 

Extrait Agir Mag Mai/Juin 2014 n°52

 

Pour en savoir plus sur la prévention de l'usage des SPA (alcool, tabac, drogues et dépendances) ... suite
Le bruit constitue une nuisance très répandue sur les lieux de travail. Il peut provoquer des ... suite
Depuis janvier 2017, les catégories de travailleurs ont été modifiées par de nouvelles ... suite
Retrouvez les codes Professions et Catégories Socioprofessionnelles ... suite
Le document unique doit lister les risques professionnels encourus par les salariés de ... suite
Découvrez nos nouveaux flyers et plaquettes de sensibilisation ! ... suite
Les dommages générés par les manutentions sont variés : contusions, plaies,fractures, douleurs ... suite
La pénibilité au travail se caractérise par une exposition à un ou plusieurs facteurs de ... suite
La carrière d’un salarié est jalonnée d’évènements (ex : changement de poste, accident du ... suite
En entreprise, les conséquences possibles de l’utilisation des produits chimiques sur la santé ... suite
Le chiffre des expositions à des produits chimiques dangereux dans le cadre du travail est ... suite
Le risque routier est la première cause d’accident mortel lié au travail avec près d’un ... suite
stress mal être violences au travail conflits absentéisme addictions Gestion des conflits ou des ... suite
On peut parler de travail en ambiance froide pour des températures 5°C et de travail au froid ... suite
Est considéré comme travail de nuit tout travail compris entre 21 heures et 6 heures. ... suite
Le travail à la chaleur n'a pas de définition réglementaire. Toutefois le travail pour des ... suite
Quand le poste et l’organisation du travail ne sont pas adaptés, travailler régulièrement sur ... suite
Elle a pour but de préparer la reprise du travail, si celle-ci s'annonce difficile. Elle permet ... suite
Pour en savoir plus sur la prévention de l'usage des SPA (alcool, tabac, drogues et dépendances)
Le bruit constitue une nuisance très répandue sur les lieux de travail. Il peut provoquer des
Depuis janvier 2017, les catégories de travailleurs ont été modifiées par de nouvelles
Retrouvez les codes Professions et Catégories Socioprofessionnelles
Le document unique doit lister les risques professionnels encourus par les salariés de
Découvrez nos nouveaux flyers et plaquettes de sensibilisation !
Les dommages générés par les manutentions sont variés : contusions, plaies,fractures, douleurs
La pénibilité au travail se caractérise par une exposition à un ou plusieurs facteurs de
La carrière d’un salarié est jalonnée d’évènements (ex : changement de poste, accident du
En entreprise, les conséquences possibles de l’utilisation des produits chimiques sur la santé
Le chiffre des expositions à des produits chimiques dangereux dans le cadre du travail est
Le risque routier est la première cause d’accident mortel lié au travail avec près d’un
stress mal être violences au travail conflits absentéisme addictions Gestion des conflits ou des
On peut parler de travail en ambiance froide pour des températures 5°C et de travail au froid
Est considéré comme travail de nuit tout travail compris entre 21 heures et 6 heures.
Le travail à la chaleur n'a pas de définition réglementaire. Toutefois le travail pour des
Quand le poste et l’organisation du travail ne sont pas adaptés, travailler régulièrement sur
Elle a pour but de préparer la reprise du travail, si celle-ci s'annonce difficile. Elle permet

Le SIST VO

Centre Médical d'Argenteuil

84 bis boulevard Héloïse
95100 Argenteuil

Tel : 01 39 96 83 00
Fax : 01 39 96 82 99

communication@sistvo.fr