Que dire de l'utilisation de l'e-cigarette sur le lieu de travail ?

Les interrogations du personnel au médecin et à l'infirmière du travail au sujet de la cigarette électronique sont nombreuses.  Voici quelques éléments de réponses aux questions les plus couramment posées :

 

Est-ce que l'e-cigarette est dangereuse comme on le dit dans les médias ?
Vapoter n'est pas totalement sans danger, la vapeur contenant des irritants, parfois des traces de cancérogènes et le plus souvent de la nicotine, une substance addictive. Mais en tout état de cause, le risque est infiniment moins grand qu'avec la cigarette traditionnelle.
 
Y a -t-il un risque pour la santé de travailler à côté d'un vapoteur ?
Travailler à côté d'un vapoteur n'est jamais souhaitable, même si le risque est certainement très inférieur à celui du tabagisme passif. On a décrit quelques baisses de la fonction respiratoire dans une étude et la présence de cotinine (un métabolite de la nicotine) dans plusieurs autres chez les proches de vapoteurs.
 
Pourquoi on m'interdirait de vapoter une e-cigarette sans nicotine dans l'établissement ?
La loi répond actuellement de manière imprécise à cette question. Toute incitation au tabagisme est interdite. Vapoter dans un local fermé (avec ou sans nicotine) peut être considéré comme une incitation à fumer. Le mieux est que le règlement intérieur confirme cette interprétation. Il est donc préférable d'aller vapoter à l'extérieur.
 
Un salarié a -t-il le droit d'apporter ses flacons d'e-liquide dans l'entreprise ?
Les flacons d'e-liquide portent habituellement un logo avec tête de mort.
Le règlement intérieur de nombreuses entreprises interdit l'introduction de produits dangereux en dehors de ceux indispensables au service. Il faut conseiller de ne pas remplir ses e-cigarettes au travail et de le faire au domicile avant de partir.
 
J'ai arrêté de fumer, maintenant je vapote. Je ne veuxplus descendre prendre la pause cigarette avec les fumeurs.
Notre entreprise possède des bureaux non fumeurs, non vapoteurs. Vous n'avez pas le choix. Mais descendre vapoter vous donnera l'occasion de suggérer à certains de vos collègues fumeurs de vous suivre et rien de tel que d'aider les autres à quitter le tabac pour renforcer sa détermination à le faire.
 
 
SOURCE : OFT 2013, interview de Bertrand Dautzenberg, professeur de médecine français, praticien dans le service de pneumologie de l'Hôpital de la Salpêtrière à Paris, président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT).
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le SIST VO

Centre Médical d'Argenteuil

84 bis boulevard Héloïse
95100 Argenteuil

Tel : 01 39 96 83 00
Fax : 01 39 96 82 99

communication@sistvo.fr